Celui qui était précis

 

typing-vintage-technology-keyboard

Bonjour à toi.

Je t’ai déjà parlé de différentes notions de la gestion de projet, ainsi que des méthodes d’approche, mais jamais du cahier des charges *honte sur moi* Pour ma première fois, je fus également seule face à moi-même… Et comme ce week-end, j’ai eu le temps de peaufiner ma technique pour un projet, je viens te délivrer quelques conseils…

Le cahier des charges est un outil qui permet de définir et de décrire les détails et spécifications du projet (technique, graphisme, éditorial…). Celui-ci sera précis et détaillé (méthode prédictive) ou pourra évoluer au fil du projet (méthode agile), mais toujours suffisamment complet pour assurer une passation simple au service informatique ou au prestataire. Le cahier des charges a uniquement pour but de définir notre projet dans un contexte (contraintes, techniques, budget), celui-ci devra être validé par le client avant de partir en production, donc autant y apporter le plus de soin et être attentif aux besoins et à notre proposition.

Il peut être adapté selon le projet, mais plusieurs règles communes sont mises en avant :

  1. Introduction : votre entreprise, définition de l’équipe et contexte du projet
  2. Définition des besoins : ce dont on a besoin pour réussir le projet ; c’est à ce moment qu’on précise les éléments apportés par le client : par exemple s’il possède déjà une charte graphique, des éléments visuels (avec accord des auteurs – c’est important de vérifier) ou du contenu à vous communiquer pour l’intégration ; pour un cahier des charges graphique, on peut détailler les différentes actions à mener (création des personnages, du fond et des obstacles, pour un jeu vidéo, par exemple)
  3. Technique&méthodologie : comment le projet sera construit (planning), les langages utilisés et les spécifications techniques apportées (construction d’une base de données, moteur de recherche…)
  4. Administratif : le budget, mais aussi les droits juridiques du projet (droits d’auteur) selon la proposition commerciale validé en amont

Cela vous donne une ligne directrice, même s’il convient de toujours prendre du recul sur son travail. Laissez-vous un jour ou deux (si possible), pour reprendre votre dossier à tête reposé, ou mieux, faites le lire par une personne extérieure. Nul besoin d’être un expert en développement, ou un marketing, il suffit de se faire comprendre et d’être accessible pour la personne qui recevra notre cahier des charges.

En espérant t’avoir éclairé ;)

Sources :

Open Class Rooms, Rédiger correctement un cahier des charges. Mis à jour le 30 octobre 2013. Dernière consultation 18/11/15

https://openclassrooms.com/courses/rediger-correctement-un-cahier-des-charges

Fiches pratiques, Comment rédiger un cahier des charges. Kalligo. Dernière consultation 18/11/15

http://www.kalligo.com/organiser/organisation/603-comment-rediger-cahier-charges.htm

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s