Celui qui voulait s’améliorer

sky-field-agriculture-harvest

Bonjour à toi petit public. 

Tu as désormais plusieurs cartes en main pour planifier, gérer les tâches et la conduite d’un projet (ne me remercie pas). Seulement voilà, tu en veux plus et tu cherches toujours à t’améliorer (moi aussi – que de points communs). Aujourd’hui, je te propose une approche au nom un peu barbare : le cycle PDCA, qui va révolutionner ta vie.

William Edwards Deming, statisticien américain, emprunte cette idée à un de ses collègues en représentant un cercle vertueux, représenté par 4 axes : Plan, Do, Check, Act. Cette roue sera, par la suite, baptisé roue de Deming, elle a pour but d’améliorer la qualité de la conduite d’un projet, en se remettant en question sur les actions faites à la fin de chaque cycle.

La-roue-de-Deming

Les cycles se décomposent selon les étapes suivantes :

Plan : préparer, planifier

Il s’agit d’identifier et de formuler clairement les objectifs du projet, qui seront détaillés dans le cahier des charges, afin de trouver la meilleure solution possible. Une fois cela mis en place, on décompose notre projet en plusieurs unités de temps et en tâches, possédant chacune une date de début et de fin. Tout cela pour nous amener à la planification précise du projet et à sa réalisation.

Do : développer, réaliser et mettre en œuvre

Ici, il s’agit de suivre le planning et de réaliser les tâches précédemment listées. On effectue des tests sur un petit échantillon, par exemple une partie du site, et on l’applique ensuite à l’ensemble du produit.

Check : contrôler, vérifier

Cette étape permet de contrôler les ressources et les résultats obtenus des actions précédentes, si celles-ci sont en accord avec les besoins du client et du cahier des charges défini en amont. On compare alors nos objectifs afin de faire un point sur les problèmes relevés ou les dérives (par exemple : un temps de travail supplémentaire non prévu).

Act : agir, ajuste et réagir

Enfin, la dernière étape du cycle est essentielle, c’est elle qui détermine la suite du projet. On ajuste les écarts et trouve des solutions pour les problématiques rencontrées : ce travail nous permet de garantir une évolution constante de la qualité. Par la suite, on planifie les actions à entreprendre pour la suite du projet, et on n’oublie pas de capitaliser nos ressources et les nouveaux acquis au sein du projet. Si on a trouvé une super solution, elle pourra forcément nous resservir un jour 🙂

N’hésite pas à me dire si cet article t’a été utile 😉

On se retrouve bientôt et on lâche pas la patate !

Sources : 

Logistique Conseil, PDCA la roue de Deming. Dernière consultation 10/11/15

http://www.logistiqueconseil.org/Articles/Methodes-optimisation/Pdca-roue-deming.htm

Claire Cornic, Suivons la roue de Deming. Gestion de projet. Dernière consultation 10/11/15

http://www.blog-gestion-de-projet.com/suivons-la-roue-de-deming-ou-cycle-de-shewart-deming/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s