Celui qui voulait gagner du temps

coffee-cup-desk-pen

Bonjour lecteur. 

Je souhaitais finir la semaine sur une note légère, un petit article à lire sous la couette. J’espère que le week-end se passe bien, ne bouge pas, aujourd’hui, on va priorisé les tâches. Ainsi, tu pourras rester plus longtemps au lit et avoir une bonne excuse. « Oui, mais selon la Matrice d’Eisenhower ce n’est pas urgent, je peux encore déléguer ! »

La matrice d’Eisenhower, c’est à la fois un concept et outil précieux pour libérer du temps et se concentrer sur les tâches essentielles et importantes, celles qui ont une réelle valeur ajoutée à notre travail. Dwight David Eisenhower, 34e président des Etats-Unis, reconnus pour son calme, sa finesse psychologique et ses talents de conciliateur, aurait déclaré :

« Ce qui est important est rarement urgent et ce qui est urgent rarement important »

À partir de là, il a imaginé une vision différente des tâches à accomplir, représenté selon deux axes : l’importance et l’urgence. L’importance est avant tout un choix, elle délimite ce qui a un réel impact sur nos objectifs, la valeur ajoutée que sa réalisation apporte ; tandis que l’urgence est essentiellement basée sur un fait, le temps requis pour l’accomplissement de la tâche et la date d’échéance.

Ces deux limites créent ainsi 4 blocs, qui nous permettent de classer chacune de nos missions :

  1. Important et urgent : les tâches à accomplir le plus rapidement, idéalement si une tâche prend moins de 10mn, il vaut mieux la réaliser dès maintenant que la planifier pour plus tard : elle ne sera plus à faire
  2. Important et non-urgent : dans cette catégorie, on peut envisager de déléguer ces missions à d’autres personnes, à condition que celles-ci soient clairement défini et compréhensibles ; on peut également envisager un accompagnement à ces tâches, car cela pourrait nous permettre d’optimiser la délégation à l’avenir
  3. Urgent et non-important : ces tâches sont à planifier à court et moyen terme
  4. Non-urgent et non-important : dans cette dernière catégorie ceux sont les missions à éliminer, ou au moins à repousser pour plus tard ; elles sont souvent le garde-fou de nos actions de nos loisirs et n’ont pas d’impact sur notre travail
    Matrice-dEisenhower-300x232

Une fois la matrice et l’ensemble des missions classé, il convient d’ajuster la changer de travail et les missions de chaque pôle ; ainsi, la dernière catégorie est à éliminer au fur et à mesure, ou à planifier à long terme, tandis que nous devons nous concentrer sur l’important et la planification des urgences.

Afin de réussir au mieux notre objectif, il est important de différencier la ligne entre l’important et le non-important, en étudiant nos aspirations, nos valeurs et notre travail, nous devons définir ce qui sera réellement une valeur ajoutée pour notre futur.

N’hésite pas à nous partager tes idées, et si tu penses que cet outil pourrait t’aider à mieux prioriser et planifier les urgences et tâches du jour.

Sources : 

Mathieu Laferrière, Prioriser l’importance sur l’urgence avec la matrice d’Eisenhower. Mathieu Laferrière, 14 septembre 2012. Dernière consultation 01/11/15

http://mathieulaferriere.com/prioriser-importance-urgence-matrice-eisenhower/

JPD Conseil, 23 mars 2014. Dernière consultation 01/11/15

http://jpdconseil.com/blog/2014/03/23/matrice-eisenhower/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s